mercredi 1 avril 2009

Pas de fonds pour Granadilla de l'UE... pas de gaz pour Tenerife

Ce mardi, l'Union Européenne s'est prononcée, elle ne débloquera pas de fonds pour le Port de Granadilla jusqu'à ce que la justice statue sur la pertinence du projet. Effectivement, le tribunal de Tenerife a paralysé les travaux suite à la décatalogation des cymodocées de la liste des espèces protégées.

Les entrepreneurs de Tenerife impliqués dans le projet ont déjà exprimé leur mal être à plusieurs reprises suite à la paralysie du chantier.
Selon eux aujourd'hui, ce sont non seulement les investissements des entreprises qui sont bloqués, les postes de travail et la dynamique de l'emploi du secteur, mais aussi l'entrée de gaz dans l'île.

Aujourd'hui, le vice président de la Confédération Espagnole des Entrepreneurs de Tenerife (CEOE - Tenerife), José Fernando Cabrera, qualifie cette décision de l'UE de "mauvaise nouvelle". Pour lui, le fait qu'un "projet supporté par le Gouvernement Canarien et le Cabildo de Tenerife qui est paralysé ne peut être qu'une mauvaise nouvelle pour les entrepreneurs et les habitants de Tenerife".

Selon lui, "indépendamment du trafic de conteneurs, le port de Granadilla est important pour l'entrée de combustible (gaz), qui est une source d'énergie alternative beaucoup plus propre que le fuel qui est actuellement utilisé dans l'île".

Source : Canarias 24 horas

Aucun commentaire: