samedi 18 avril 2009

Eruption du Teide - les scientifiques concernes

Alicia García, chercheuse du CSIC (Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques) a fait part de la préoccupation des scientifiques concernant l'activité sismo-volcanique et la vulnérabilité de Tenerife face à une possible éruption explosive du Teide.

"Tenerife est notre grande préoccupation et notre grand problème" a t elle annoncé lors d'une conférence en ajoutant que la Caldera de las Cañadas est une préoccupation actuelle et que la "situation du Teide ainsi que du Pico VIejo sont préoccupantes".

Les volcanologues pointent en effet la vulnérabilité de l'île, en particulier à cause de son fort développement touristique. Effectivement ce dernier entraîne une forte concentration de population et fait que Tenerife n'est nullement préparée à une éventuelle évacuation.

Depuis 2004, les scientifiques ont relevé une crise sismovolcanique sur l'Ile de Tenerife et travaillent sur une phase d'alerte avec des modèles prédictifs, même si actuellement ils n'ont aucune idée de la forme que pourrait prendre la prochaine éruption aux Canaries.

La volcanologue affirme que le Teide ainsi que le Pico Viejo sont beaucoup plus préoccupants que le le Cumbre Vieja (Ile de La Palma) : "Nous n'avons aucun mauvais présage sur La Palma, les éruptions possibles sur cette île ne paraissent pas pouvoir prendre une forme explosive importante".

"Pas de réveil prévu !"

Bien au contraire, Nemesio Pérez, le directeur du département de l'Environnement de l'ITER (Institut Technologique des Energies Renouvelables) explique que contrairement à ce que soutiennent certains scientifiques, l'activité suivie depuis 2004 ne peut laisser présupposer un réveil du volcan.
Il regrette que certains scientifiques ignorent purement et simplement les travaux quotidiens de l'ITER de suivi de l'activité volcanique de Tenerife.
Il a néanmoins admit que le Teide était préoccupant au niveau national, non pas par la réactivation de l'activité du magma, mais parce que le risque volcanique augmente proportionnellement avec le développement de la population et l'évolution socio économique de l'île.

Source : El Dia

Liens d'intérêt : Guide des volcans d'Europe et Canaries sur Amazon.fr

4 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est bien tout ca mais on nous dit pas quand est qu il y a eu l éruption

Anonyme a dit…

j avou

Anonyme a dit…

N'étant pas scientifique mais versé dans la communication, je crois reconnaître dans cette déclaration, non pas un risque d'urgent d'éruption, mais un besoin pressant de subventions pour les scientifiques. Dramatiser est souvent le seul recours pour obtenir des moyens et lancer de nécessaires études...

Anonyme a dit…

Pour y être monté en juin 2016 le tiède dort ! Et est loin d'être éteint .à son sommet un jet chaud nous a surpris aux jambes et avons été très étonné !!!! Du soufre ,blanchâtre .... Impressionnant ....