lundi 18 avril 2016

Los Cristianos : un chantier sans permis de construire ?

L'effondrement d'un immeuble qui a coûté la vie à 7 personnes à Los Cristianos pourrait avoir comme origine des travaux dans les fondements de l'édifice, réalisés sans obtention du permis de la Mairie;
L'accident s'est produit le jeudi 14 avril 2016 à 9h30, le samedi encore la Mairie d'Arona gardait le silence sur les causes de l'effondrement : "L'important est de garantir la sécurité de ceux qui travaillent sur les opérations de secours, puisque subsiste debout une partie de la structure de l'immeuble, et avancer dans les recherches" déclarait le maire d'Arona José Julián Mena.


Cependant des journalistes de EL MUNDO ont pu affirmer que au rez de chaussée de l'édifice, dans des locaux occupés par une succursale bancaire, avaient lieu des travaux pour lesquels une demande pour chantier mineur avait été déposée au bureau d'Urbanisme de la mairie. Des sources municipales affirment que les travaux ont alors commencé sans attendre l'obtention de l'autorisation de la Mairie.
Les mêmes sources affirment aux journalistes de EL MUNDO que les techniciens municipaux avaient avertis les propriétaires que les travaux qu'ils souhaitaient réaliser nécessitaient une licence de chantier "majeur" et non "mineur".

Les voisins du bâtiment effondrés confirment que depuis deux semaines des travaux avaient cependant débuté au rez de chaussée.
Une fleuriste, dont le magasin était aussi au rez de chaussée de l'immeuble sinistré, a déclaré qu'à plusieurs reprises elle a signalé aux ouvriers "le bruit important qu'ils faisaient". Quand elle leur a demandé quels types de travaux ils réalisaient, ils ont parlé de la réfection d'une pièce de l'agence bancaire. Cependant la semaine dernière, la fleuriste et plusieurs voisins ont eu la surprise de constater l'apparition d'une fissure dans un des murs du bâtiment. "Elle n'était pas bien grande, mais se voyait très nettement. Les ouvriers m'ont alors déclaré de ne pas m'inquiéter qu'ils allaient la colmater" continue la fleuriste. C'est quelques jours après que l'immeuble s'est effondré.

Source : EL MUNDO

Aucun commentaire: