jeudi 9 juin 2016

Loro Parque - un orque suicidaire ?

Alors que la polémique sur les parcs aquatiques fait rage, un orque de Loro Parque à Tenerife met de nouveau l'accent sur les conditions de vie de ces animaux.
En ce début juin 2016, le public surpris a pu voir un orque, Morgan, sortir du bassin et rester échoué sur la plate-forme une dizaine de minutes, donnant l'impression de voulant mettre fin à ses jours.
La réaction de la direction de Loro Parque ne s'est pas faite attendre. Dans une déclaration officielle, elle a expliqué que ce comportement était observable chez les orques en liberté.

Morgan est un orque qui a été repéré souffrant sur les côtes hollandaises en 2010. Récupéré et soigné par le delphinarium hollandais de Harderwij, il a ensuite été transféré à Loro Parque en 2011.L'orque ayant de sévères problèmes de vue y a été accueilli et accompagnée avec soins.

Découvrir ces magnifiques animaux dans des ouvrages de références :
- L'orque ouvrage de Christophe Guinet
Superprédateur en noir et blanc et le plus grand des dauphins, l'orque a adapté ses modes de vie et de chasse à son environnement et à ses proies. Selon ses populations présentes dans le monde entier, elle s'est spécialisée dans la capture de baleines, de lions de mer, d'otaries, de poissons, comme le saumon, la légine, le thon rouge ou le hareng, et d'oiseaux marins... Son intelligence, ses capacités d'adaptation, ses formes de communication (avec un langage acoustique perfectionné) et sa sociabilité en font un mammifère marin fascinant. L'orque intègre, par sa position au sommet des chaînes alimentaires, l'ensemble des modifications affectant les écosystèmes marins et donne des indications claires sur leur état. Les messages que cette espèce nous renvoie partout dans le monde nous révèlent la profonde dégradation de ces milieux. L'avertissement est sérieux, parmi de très nombreux autres, adressé à l'humanité. 
- Dans le sillage des orques , magnifique ouvrage de Jean-Pierre Sylvestre :
L'orque ou épaulard, prédateur haut de gamme et aux facultés d'adaptation particulièrement étonnantes, reste néanmoins mal connu. Ce cétacé a été victime de nombreuses idées reçues, à commencer par sa tenace réputation d'animal féroce et sanguinaire. Il convenait de contribuer à lever le voile sur la véritable "personnalité" de l'orque, en réalisant un ouvrage qui soit une référence pour les amoureux des cétacés aussi bien que pour les naturalistes avertis. Ce premier ouvrage de la collection "découverte" chez Kameleo brosse ainsi un portrait complet et agréable à consulter du plus grand des dauphins. Les origines de l'orque, sa morphologie, ses adaptations et son mode de vie, ses relations avec l'homme, autant de sujets traités à la fois en profondeur et avec légèreté, grâce à une iconographie très diversifiée qui vient renforcer le texte de l'auteur : illustrations naturalistes, planches anatomiques et schémas inédits, sans oublier un choix de photographies exceptionnelles qui magnifient cet animal extraordinaire. En outre, références scientifiques, historiques et culturelles ponctuent régulièrement le cours des chapitres : comme toujours nature et culture font excellent ménage !

Aucun commentaire: