mercredi 2 février 2011

Ryanair fait marche arrière

Ryanair, la compagnie qui avait déclaré déserter l'aéroport de Marseille vient de faire volte face, finalement elle annonce rouvrir la plupart de ses lignes pour cet été 2011 ... malheureusement ... Tenerife n'en fait pas partie ...

Moins d'un mois après la fermeture de sa base de l'aéroport Marseille-Provence, la compagnie aérienne irlandaise à bas prix Ryanair a annoncé mardi 1er février qu'elle allait rouvrir cet été la plupart des lignes qui ont été supprimées par cette décision, confirmant partiellement une information de la tribune.fr.
Au total, 75% du trafic va être assuré de nouveau. "On ne pourra jamais récupérer tout le trafic perdu", a déclaré le patron de Ryanair, Michael O'Leary.
Sur les 13 lignes supprimées avec cette fermeture (Agadir, Brest, Eindhoven, Lille, Marrakech, Nador, Nantes, Palerme, Paris, Tanger, Tenerife, Tours, Venise), 9 vont rouvrir de la mi-avril à début septembre (Agadir, Brest, Eindhoven, Lille, Marrakech, Nador, Nantes, Palerme, Tanger). S'ajoutent à elles deux nouvelles destinations pendant l'été (Fès au Maroc et Göteborg en Suède) et les 13 lignes maintenues toute l'année. Avec ces 24 lignes, Ryanair compte transporter 500.000 voyageurs cet été à Marseille.
Un dispositif pour contourner le décret sur les personnels navigants

Le 11 janvier, comme annoncé en octobre, Ryanair avait fermé sa base de Marignane (Bouches-du-Rhône), après sa mise en examen pour travail dissimulé et emploi illicite de personnels navigants.
"De la mi-avril à début septembre, de lundi à vendredi, deux avions passeront la nuit à Marseille, et un probablement durant le week-end, dans le cadre d'une opération estivale en totale conformité avec le décret français" sur l'emploi des personnels navigants, a souligné Michael O'Leary.
Cette solution permet, dans le même temps, de contourner ce décret "dans la mesure où les avions ne sont pas basés ici de façon permanente" et "parce que l'équipage et les pilotes ne seront jamais les mêmes de semaine en semaine", a expliqué le patron de la compagnie aérienne.
"La plupart seront des Irlandais affectés de façon temporaire à Marseille durant l'été, comme pour les compagnies charter" et ils "ne paieront donc pas leurs impôts ni leurs cotisations sociales en France (comme l'exige la loi pour les personnels permanents, ndlr), mais en Irlande", a-t-il ajouté.
Si le résultat est probant, Ryanair envisage de reconduire cette mesure en 2012. "Bien sûr, nous ne voulons pas perdre d'argent en faisant cela", a précisé Michael O'Leary. "Or, cela coûte plus cher, car il faut trouver de quoi occuper, durant l'hiver, les avions et le personnel qui feront la saison estivale à Marseille", a-t-il poursuivi, chiffrant le surcoût entre 20 et 30%.
"Nous volerons ici cet été dans les mêmes conditions que les autres, nous paierons les taxes qu'il faudra, au tarif régulier, nous n'avons pas signé d'accord, et c'est normal, parce que nous n'assurerons ces lignes que durant l'été, et non l'hiver", a-t-il précisé.

Source : Challenges

Aucun commentaire: